Parce qu’il n’avait plus de désir

desir2007

Parce qu’il n’avait plus de désir…
Cette pièce, écrite par Lévy Blancard, raconte d’histoire d’un homme. D’un homme qui est là, car toujours las. Il s’appelle Cyril.
Cyril observait le néant. Ce n’est pas qu’il eût peur de tomber. Ni même qu’il y pensât. Sans doute, le néant l’eût effrayé s’il l’eut seulement reconnu. Il ne pleuvait pas. Il n’y avait pas de travaux dans la rue adjacente. Pas d’évier qui goutte. Pas de poêle sur le feu, ni de chaussettes sales à ramasser. Il ne se passait, pour ainsi dire, rien. Que voit-on apparaître lorsque le désir est mort ? Et, concrètement, l’absence, qu’est-ce ?
C’est dans cette étrange négation qu’entre en scène la Vie et son cortège des formes. Céline boit, mange, dort et se dandine. Elle ne veut pas comprendre l’absence. La lutte peut donc commencer qui est l’origine de tout. Celle qui oppose la vie à l’absence de vie, le mouvement à l’inertie. Et alors, quoi ?  » Monsieur, rien ne va plus ! »
Un défilé de personnages grotesques, absurdes ou terrifiants. Tous cherchent un peu d’amour, un peu de temps, un peu d’attention de la part de Cyril.
Texte: Lévy Blancard
Mise en scène : Lévy Blancard, assistée de Perrine Dauger
Avec : Virginie Arioli, Yael Barel, Lévy Blancard, Lucas Voclère, Guillaume Eymard, Clotilde Merle, François Rimbau en alternance avec Julien Guimon.
REPRESENTATIONS THEATRALES :
Théâtre l’ARTicle
Du 7 janvier au 1er avril 2007
Théâtre Pandora
Du 7 avril au 13 mai 2007

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*