Les livres qui font du bien

Quelques conseils de lecture. Ces livres qui dénouent, qui font réfléchir et avancer… Ceux qui en tous cas nous ont inspirés et dont nous voulions vous parler.

 

Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) de Marshall B. Rosenberg:

Comment commencer par un autre livre? L’inventeur de la communication NonViolente, celui qui nous inspire chaque jour dans nos démarches de bienveillance et d’amusement: Marshall Rosenberg. Le livre présente des outils simples pour ré-apprendre à communiquer sereinement. Travailler l’écoute de soi et des autres pour entendre derrière certains mots ou certaines intonation le besoin de l’interlocuteur. Pour mes élèves qui souffrent de leur timidité, apprendre à se parler avec délicatesse, se prendre en considération est une très bonne base pour la communication.

 

La grâce de l’imperfection de Brené Brown

En plus d’être une formidable oratrice dont je vous conseille de chercher les vidéos, Brené Brown est une femme qui se remet en question et nous offre une part d’elle-même pour avancer. Elle ose dire que le perfectionnisme a mangé une partie de son énergie pendant un long moment. Le livre est très facile et agréable à lire et il fait un bien fou. Une excellent conseil de lecture pour les timides qui cherchent à accepter ce qu’ils sont.

 

It’s not really about the Hair de Tabatha Coffey

Pour les personnes bilingues, un livre très intéressant pour prendre sa vie en main. Les réflexions sont profondes, le ton est léger et direct. Un livre qui remue son lecteur, lui donne envie d’agir et de mettre en place les choses pour réussir. Lorsqu’on lit ce livre, on se rend compte qu’effectivement le talent de Tabatha ne concerne pas seulement les coupes de cheveux… elle arrive, elle repère le problème, elle se précipite dessus. Manière forte mais résultat toujours au rendez-vous.

 

Eveillez-vous! de Tim Freke

Puisqu’on nous le demande gentiment…

Tim Freke nous lance dans une démarche spirituelle et des réflexions fortes sur la méditation et la place de l’égo. Je me suis retrouvée dans ce discours équilibré sur le juste besoin d’attachement aux choses et aux gens. Attention, lecture pas toujours aisée qui donne parfois de forts afflux de sang dans le cerveau mais l’auteur reste toujours accessible et généreux. Un grand bonheur de lire et découvrir ce que de grands penseurs et de grands scientifiques ont pu dire sur le sujet. Il semblerait que je puisse donc rester moi-même (et même célébrer mes personas), choisir de laisser une place équitable à mon égo et en même temps me connecter à mes profondeurs. MERCI!